26 janvier 2009

20eme partie : le retour au chateau des heros

Laucian et Amroth se pressaient auprès de la dame de la fontaine afin d’obtenir leur précieux objet magique en échange de l’œuf de dragon, Andrinor ouvrit la bouche afin lui aussi d’accéder à sa requête mais il fut rappelé par son dieu au plus mauvais moment.

 

A l’instar de Andrinor, Barbirella apparu au nez et à la barbe de ses compagnons. Nos héros furent bien évidemment surpris par cette apparition car ils ne pouvaient toujours pas se faire une raison sur le médiocre charisme de la naine.

Elle fut par contre toute heureuse d’arriver là à cet instant car elle pouvait bénéficier de la clémence et de la générosité de la déesse.

 

Laucian choisit la forteresse de Daern objet qui permettait de faire apparaître une tour pour pouvoir se reposer en cas de besoin.

Amroth lui, se voyant refuser toutes ses requêtes prit alors le jeu de tarot que lui proposait la déesse.

Barbirella quand à elle pu obtenir une armure, un harnois magique qui lui procura immédiatement un sentiment de protection absolu.

 

Il fallait maintenant dégager l’épée de son socle grâce à la clé étoilée bravement gagnée contre le dragon.

Amroth enclencha la clé la tourna vers la droite, un cliquetis se fit entendre et le socle s’ouvrit en deux pour libérer l’épée merveilleuse.

Ils se regardèrent tous les trois en se demandant, et si en prenant l’épée il se passait un problème, une explosion, un maléfice.

Finalement Laucian n’écoutant que son courage légendaire ou plutôt sa vénalité, attrapa l’épée qui se transforma soudain en un simple bâton de marche. Seul un être de descendance royale pouvait utiliser l’artefact.

Amroth proposa de prendre l’objet car étant ensorceleur cela lui servira pour se tenir debout.

 

Le tonnerre grondait au dehors et il était enfin temps de retourner à Sylvania et de rendre l’objet au roi Darvul. Mais il fallait encore sortir de ce labyrinthe et sans doute éviter autant les gardes que les dragons.

 

Amroth rendit toute la troupe invisible afin d’éviter d’éveiller les soupçons. Bien lui en a pris car lorsqu’ils voulurent sortir de l’échiquier une troupe de gobelins, gobleours, humanoïde, entourés d’un chef gargouille attendait au dehors.

 

Lorsque la porte dérobée s’ouvrit, 2 gardes furent attirés, pendant ce temps la gargouille donnait ses ordres et Laucian comprenait qu’apparemment un grand danger subsistait au dehors car elle tentait de mettre des troupes pour éviter l’avancée de bêtes féroces.

 

Barbirella était devant, Laucian au milieu et Amroth derrière mais en hauteur. Amroth dégaina le premier à la surprise de tout le monde, une sphère de feu arriva sur la gargouille et deux de ses guerriers. Si elle put l’éviter, l’un de ses sbires par contre brûla vif.

Pourtant ils ne savaient pas d’où cela provenait.

Le premier gobleours essaya de rentrer dans le petit passage mais il se cogna à quelque chose de dur et poilu, il reçu pour récompense un coup de masse bien placé dans le bas ventre, ce qui eut pour effet immédiat de faire apparaître Barbirella.

En plus de la surprise, le gobleours pris peur devant cette masse sombre et couverte de poils. Laucian dégaina à la suite et tua la pauvre bestiole.

 

Alertés par les bruits tous les ennemis accouraient maintenant vers nos héros, mais ce petit couloir était pour eux un abris sur. Amroth profita de la situation pour envoyer dans le couloir une plaque de graisse qui eut son effet escompté.

Les deux premiers gobelins qui accouraient prestement, finirent sur les fesses ce qui eut pour effet immédiat de faire éclater de rire Barbirella et Laucian. D’ailleurs la naine fut incapable de combattre tellement elle riait mais heureusement son assaillant ne profita pas de cette faiblesse.

 

Les ennemis ne pesaient pas bien lourds devant nos héros car la sphère de feu en se déplaçant faisait des ravages et toux ceux qui essayait d’emprunter le couloir finissait à plat ventre ou sur les genoux. Ils trépassèrent tous même le chef gargouille qui finit lui tristement une flèche dans la tête, incapable de se relever de la graisse.

 

Il restait un gobelin qui ne pouvait pas passer à cause de la sphère de feu qui s’enfui aussitôt. Ils partirent à sa poursuite mais ils le virent revenir sur ses pas non sans avoir barricadé l’énorme double porte du dédale. Laucian lui proposa un marché honnête. Il pouvait lui laisser la vie sauve s’il leur expliquait ce qui se passait au dehors.

 

Le gobelin après avoir réfléchit, accepta finalement la proposition et raconte que des dragons essayent de pénétrer dans la forteresse. Nos héros se sachant traquées par ces bestioles, demandaient s’il existait une sortie cachée. En réfléchissant le gobelin se rappela d’une conversation qu’il avait surpris de son chef qui parla d’un probable passage à travers la fontaine centrale, qui menait au dehors dans une autre fontaine.

 

Ne sachant pas trop nager ni franchement respirer sous l’eau, ils repartirent voir la dame de la fontaine et en échange d’un anneau de protection, elle leur permit de pouvoir traverser les ondes comme des poissons. Bien sur Laucian proposa au gobelin de passer devant pour montrer le chemin tout en lui promettant que lui aussi pouvait respirer sous l’eau.

D’ailleurs il essaye de lui prouver en lui maintenant la tête dans l’eau mais bizarrement il décéda… sans doute le charme n’avait pas agit sur lui ou tout simplement Laucian avait omis de demander que lui aussi puisse en bénéficier.

 

Ils s’engagèrent dans le puit et arrivés en bas ils trouvèrent un passage qu’ils suivirent. 100 mètres plus loin une cavité s’ouvrait au dessus de leur tête, Amroth grimpa voir mais c’était un point d’eau qu’ils connaissaient déjà et qui surtout se trouvait à l’intérieur de la forteresse.

Ils continuèrent leur chemin et bifurquèrent à gauche, mais une étrange créature barrait le chemin. Heureusement endormie, ils firent rapidement demi tour car dans l’eau il aurait été difficile de se battre contre une créature habituée à cet élément liquide.

 

Ils suivirent le courant jusqu’àu moment ou le groupe aperçurent de la lumière au dessus de leur tête, mais ils continuèrent sous l’eau car en voulant sortir ils aperçurent une ombre funeste et volante non loin d’eux.

 

Arrivés non loin de Sylvania, pas de mauvaise rencontre pour une fois. A la tombée de la nuit Laucian utilisa sa fortersse de Daern  afin de se mettre à l’abris. Par contre ils n’avaient plus rien à manger car cette expédition sous marine noya les dernières victuailles de nos héros.

Heureusement que l’auberge de bon accueil se trouva de l’autre côté de la rive. Mais une seule chose ennuyait Laucian, il fallait payer le péage du pont !!!

 

Au matin, frais et dispo ils s’engagèrent vers le pont qu’ils traversèrent sans soucis, en effet le paiement se fait au retour.

Arrivés à l’auberge ils commandent nourritures et boissons, du bon sanglier fumant et une chope de bière pour revigorer tous les muscles endoloris par tant de combat.

Laucian toujours aussi généreux décida alors de jouer un mauvais tour à l’aubergiste et bien évidemment quand celui-ci s’avança avec son plat brûlant, s’arrangea pour le faire trébucher et tout faire renverser sur Barbirella.

 

La naine se leva d’un bond et gifla le pauvre aubergiste qui se retrouva les quatre fers en l’air et surtout la joue plus qu’endolorie. Il offrit de bon cœur le repas ainsi que des vivres pour se faire pardonner, au plus grand bonheur de Laucian.

 

Il était temps de partir et de traverser le pont. Pour une fois ils payèrent sans discuter, non sans avoir essayer de traverser l’eau par la magie.

 

Une bonne journée de marche les attendait à travers la forêt pour rejoindre la citadelle du roi.

Arrivés en lisière de la forêt, un terrible spectacle se jouait devant eux.

En effet, le château du roi Darvul était assiégé !!!

Tout autour du bâtiment, des troupes ennemies attendait l’ordre d’attaque. Les hordes du chevalier noir n’attendaient qu’une chose, aller détruire tout sur leur passage.

 

Prenant soin de se rendre invisible et de voler, les trois valeureux héros passèrent au dessus de tout ce beau monde afin de se rendre au centre du château, ce qu’ils firent aisément.

Par contre en passant, ils ont pu apercevoir d’autres choses, en effet, en plus du seigneur Marcass, le seigneur Pélavoss (il me semble) était venu prêter main forte, mais aussi le terrible fléau de Danfoss …

 

Laucian seul rescapé de l’aventure alla quérir auprès de l’archi druide du château afin de voir le roi. Ils furent rapidement emmenés auprès de Darvul et racontèrent tout ce qu’ils ont pu voir à l’extérieur.

Darvul était effondré mais Amroth lui remonta rapidement le moral en lui tendant son bâton. Dans une lumière éclatante, le bâton se transforma en superbe épée lorsque le roi la pris en main.

 

L’épée du roi était de retour et Darvul se sentit enfin un peu soulagé, la bataille contre les sombres ennemis pouvait avoir lieu, et même s’ils étaient deux fois moins nombreux le courage devrait les aider.

 

Laucian voulait immédiatement sa récompense car il ne voulait pas traîner dans les parages, après tout la mission consistait à ramener l’épée au roi.

Cependant Darvul leur proposa un dernier marché, il promit richesse, gloire et terres à ceux qui resteraient pour combattre à ses côtés.

Laucian hésita mais devant l’insistance de Barbirella et Amroth, il accepta malgré tout.

 

Surtout que désormais nos héros sont promus au grade de général de l’armée du Roi Darvul et qu’ils pourront diriger un bataillon lors de l’assaut.

 

Par contre Darvul donna à chacun un objet susceptible de les aider pour vaincre, il fallait maintenant attendre l’ordre d’attaque des ennemis et d’essayer de résister puis d’endiguer la vague sombre du chaos.

 

Le Roi Darvul fit alors un vœux : « pourvu que tous vos amis soient à nos côtés lors de cette ultime bataille, leur aide nous serait plus que précieuse »……….


 

propos retrouvé sur la dépouille d'un vétéran tombé au combat de la bataille des 100000 âmes de Grimfolk
O.livier était son nom.

 

 

Posté par god007 à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 20eme partie : le retour au chateau des heros

Nouveau commentaire