29 juin 2008

17eme partie : une nouvelle mission pour les aventuriers

Ils ne sont plus que deux désormais dans l’auberge, puisque Galanodel a été rappelé auprès de son Dieu et que Kaldor doit maintenant finir de se décomposer dans l’un des estomacs des trolls.

Le repos est bien mérité et les survivants veulent se restaurer et se reposer avant de retourner voir Darvul.

Laucian et Kerith commandent donc à dîner, mais celui ci finit lamentablement sur les genoux de Kerith lorsque l’aubergiste fit tomber le repas, étrange d’ailleurs car il a dû être aidé par Laucian pour éviter de le payer.

Tout ceci se faisait sous les yeux d’un voyageur qui regardait avec une mine sombre les péripéties cascado-culinaires du tavernier.

Que pouvait il chercher ici ?

Il se présenta alors aux deux aventuriers, il s’agissait d’Amroth Palannén un demi-elfe ensorceleur envoyé par Darvul pour retrouver une troupe de héros partie maintenant depuis 3 mois.

Il demanda à Kerith s’il avait vu ces personnes. Kerith répondit aussitôt qu’il s’agissait de lui même et de Laucian, ce qui fit sourire largement Amroth devant tant d’inepties…

Pourtant Kerith insistait, bien sur ils étaient plus nombreux au départ, mais 3 d’entre eux étaient déjà tombés au combat, le reste des survivants se reposait auprès de leur divinités respectives.

Ces dires ne semblaient émouvoir Amroth qui doutait affreusement de la parole d’un nain et surtout d’un elfe aussi farceur que démoniaque.

Pourtant Kerith prouva l’appartenance de la troupe grâce à la lettre délivrée par Darvul afin de passer facilement tous les ponts du royaume.

Même si Amroth ne trouvait pas vraiment ces aventuriers aussi puissant que son propre roi l’avait indiqué il ne pouvait que s’incliner devant cette missive royale.

Il leur expliqua que le roi Darvul commençait à s’inquiéter de ne pas les voir revenir et c’est pour ça qu’il avait été envoyé à leur recherche et aussi à leur aide au cas où. Cela tombait plutôt bien car un peu d’aide n’était pas de trop pour venir à bout de leur quête.

Après une nuit méritée, dont Laucian profita pour jouer un mauvais tour à Galanodel et sa rune, ils voulurent partir mais c’était sans compter sur le déluge qui s’abattait dehors, des trombes d’eau et des rafales de vent venaient balayer la lande alentour.

Ils décidèrent d’attendre un peu avant de se mettre en route mais l’aubergiste qui était un grand connaisseur de la météorologie locale, leur indiqua que ce temps pouvait durer au moins une semaine.

Tant pis il fallait partir à tout prix et rejoindre au plus vite le roi Darvul, les informations qu’ils avaient en leur possession pouvaient apporter des renseignements essentiels pour la survie du royaume, enfin Laucian voyait plutôt un bel objet magique en récompense.

A travers un paysage boueux et grisâtre, la petite troupe se mis au pas, Kerith protégé par son bouclier, Amroth pas un disque de Tenser, dont on ne sait pas encore comment il a pu faire pour se déplacer aussi vite en dessous, et Laucian … avec juste son manteau sur les épaules.

La traversée du dernier pont se fit sans encombre mais avec un droit de péage conséquent, l’inflation était conséquente dans la région, même si Laucian voulait en découdre avec les gardes.

Heureusement que le château royal n’était qu’à 6 heures de marche sous la pluie car la progression était vraiment pénible, mais ils ne firent aucune mauvaise rencontre en chemin.

Il était déjà tard lorsqu’ils arrivèrent aux portes mais après s’être présenté au gardien, ils accédèrent au palais de Darvul. Le consul les accueillit mais le roi n’était hélas pas disponible ce soir, rendez vous était pris pour le lendemain matin ce qui irrita fortement Laucian qui voulu dormir dans le palais mais un refus net et précis arriva.

Le lion doré ou la taverne du loup argenté s’offraient à eux, ils choisirent le lion doré car l’autre auberge avait plutôt mauvaise réputation dans la contrée.

Ils rentrèrent dans l’auberge et le tavernier arriva à point nommé, il irrita prestement Laucian, qui déclencha une toile d’araignée au beau milieu de la salle à manger sous les yeux médusés des innombrables clients. La femme de l’aubergiste arriva sur les lieux et hurla… sur son mari de l’accueil déplorable donné aux aventuriers. Heureusement d’ailleurs car sinon une bataille rangée aurait pu avoir lieu.

Ne voulant pas se débarrasser de leurs armes à table, nos héros ont pris leur repas sous le bras afin de pouvoir aller se reposer dans leur chambre.

Ne voulant pas faire de tour de garde, ils décidèrent de mettre le dernier des lits verticalement contre la porte, et, sentant que Galanodel allait revenir rapidement Laucian, avant de mettre la rune au fond des draps, se frotta fortement l’arrière train avec la pierre magique, une tradition que seul l’elfe devait connaître.

Et ce qui devait arriver arriva, Galanodel réapparu dans le lit mais debout ce qui évidemment le surpris un peu, mais ce qui le gêna fortement c’était l’odeur qu’il diffusait, étonnant se dit il tout bas, il pensait avoir pris un bain avant de repartir chez son dieu.

Qu’importe, c’était déjà le matin, le soleil venait de se lever et après un petit déjeuner fort copieux, le palais du roi les attendait.

Ils furent introduits par le Consul auprès de Darvul, et bien sûr ils firent leur rapport sur les diverses découvertes et mésaventures pendant ces 3 mois.

Mais ce qui intéressa au plus haut point le roi fut le récit concernant ces ennemis croisés tout au long de leur périple avec le symbole d’une tête de dragon en squelette.

Les sbires du seigneur Marcass du domaine de Nocturnia essayaient de prendre possession de tout l’empire en rasant une à une les villes, villages et cités.

Pourtant Darvul savait qu’il pouvait régler tous ces problèmes car nos héros n’étaient pas loin de découvrir la porte finale grâce à l’échiquier magique, et il leur dévoila que la coordonnée manquant était aux mains de …. Marcass évidemment.

Une mission certes intéressante, plus franchement risquée. Mais Darvul leur appris qu’il avait envoyé depuis maintenant 2 ans un proche afin de surveiller Marcass, d’ailleurs il lui semble qu’il serait près de soutirer la dernière coordonnée au maître du royaume des ténèbres.

Il proposa alors à la troupe d’aller trouver Stark dans la cité de Nocturnia, et qu’il se trouvait non loin de la maison du lieutenant de la garde locale, Groll.

Mais Nocturnia est fort loin et il faudrait traverser moult épreuves. Darvul proposa alors de téléporter tout le monde non loin de la cité noire, seulement, vu la distance de téléportation il subsistait un risque d’erreur.

Qu’importe la décision était prise d’y aller, non sans avoir fait reconnaître les diverses armes et armures magiques ramassées en cours de campagne et surtout se faire récompenser des efforts fournis, Laucian fut un excellent marchandeur.

Pourtant se promener sur les terres du seigneur Marcass en tenu du royaume était plutôt dangereux et surtout tenter de pénétrer dans la cité était un véritable suicide.

Mais grâce à des potions de changement d’apparence ils pouvaient arriver à leur fin aisément, seul Amroth pouvait bénéficier de vêtements récupérés sur des ennemis.

La mise en place de la téléportation devait se faire sur 2 jours car envoyer tout le monde ne même temps faisait courir un risque majeur.

Laucian et Kerith furent les premiers à tenter l’aventure, Laucian arriva le premier après avoir traversé l’anneau de transport et vit arriver 2 minutes plus tard Kerith heureux d’arriver à bon port. Le temple de Kerith était juste à côté de leur point de chute ils décidèrent d’y aller pendant que Galanodel et Amroth se reposait chez Darvul en attendant leur tour.

Autant Kerith fut accepté avec joie auprès de ses confrères, mais la défiance de ceux ci envers Laucian l’envoyèrent se reposer, dans la cabane à outil ou la porcherie, un choix cornélien pour Laucian qui préférait marteau et clou, aux groins et lisier.

Le lendemain, Galanodel faisait le voyage suivit presque aussitôt d’Amroth même si celui ci se demanda instantanément s’il n’avait pas échappé de peu à la catastrophe.

Notre troupe se retrouva toujours sous une pluie battante mais avec des forces pleines et un courage à toutes épreuves.

La cité n’est qu’à une seule journée de marche et le chemin est tout tracé pour arriver assez facilement.

Le voyage malgré tout se passe assez tranquillement, rien à l’horizon et nos héros tous sens en action ne voyaient, sentaient ou entendaient le moindre ennui.

Cela dit leurs sens étaient peut être fatigués car une quinzaine de loups, ou du moins ce qui pouvait ressembler à des loups les encercla aussitôt sans qu’ils purent esquisser le moindre geste. Etrange que des créatures puissent approcher et apparaître sans se faire remarquer.

En fait de loups, ce sont des chiens esquiveurs que nos héros affrontaient, animaux capables d’user du sort clignotement et donc d’apparaître et disparaître à volonté.

Pris en tenaille le combat s’engagea malgré tout et les chiens esquiveurs prenaient rapidement le dessus du fait de leur nombre et surtout de la surprise de leur arrivée.

Kerith qui a toujours une solution à tous les problèmes posés, décida de lancer une sphère des ténèbres qui plongea évidemment créatures comme aventuriers dans un espace noir,sans visibilité aucune.

Laucian réagit le premier en forçant le passage contre un des assaillants et sorti de la sphère prêt à en découdre avec ceux qui tenteraient de sortir.

Kerith en fit de même, Amroth utilisa un sort de vol pour s’extirper de la masse sombre et survoler le champ de combat, Galanodel lui était perdu au milieu des chiens et ne trouvait pas réellement de sortie.

Pendant que les assaillants tentaient vainement de frapper leurs proies, ils se tapaient plutôt entre eux, Laucian attaquait ceux qui avaient réussi à sortir.

Croyant pourtant avoir atteint sa cible, la flèche traversait le chien esquiveur. Etrange réaction mais cela s’expliquait par le fait que de clignoter faisait parfois manquer la cible.

Amroth lui s’essaya avec un éclair sur 3 assaillants et, lui réussit son coup et porta un coup violent aux 3 chiens.

Kerith lui à renfort de marteau spirituel poursuivait des chiens.

Galanodel tournait toujours en rond…

Le combat durait car les créatures changeaient régulièrement de place et il n’était pas aisé de pouvoir les toucher.

Laucian qui avait grimpé en haut d’un arbre pour toucher grâce à ses flèches les assaillants pouvait en témoigner, d’ailleurs il décida qu’il valait mieux se battre à l’épée que de disperser inutilement des munitions.

Seuls 5 créatures tombèrent non sans mal et les 10 dernières n’étaient pas faciles à toucher, Laucian et Amroth en avaient assez et décidèrent de partir en laisser sur place les survivants. Galanodel enfin sorti de la noirceur magique décida aussi de partir et Kerith malgré l’envie certaine de finir un ennemi pris le pli et tout ce beau monde se dirigeait vers les portes de Nocturnia.

Il fallait un plan pour rentrer sans se faire remarquer, ils décidèrent donc de boire leur potion de changement d’apparence et ainsi de se faire passer pour une troupe en mission pour le lieutenant Groll.

Arrivés, 2 gardes sous 2 abris distincts les attendaient. L’un d’entre eux leur demanda de ne plus bouger et de dire pourquoi ils étaient ici. Kerith et Laucian expliquèrent que la troupe était en mission pour Groll et que surtout avec ce temps déplorable, qu’il fallait les faire pénétrer rapidement afin de s’abriter.

Le garde, rentra alors dans la cité sans doute pour se renseigner sur la véracité des propos rapportés.

Un doute apparu alors dans l’esprit de Kerith, et si jamais Groll était interrogé, ils étaient sûrement en danger. Il décida alors malgré son flegme habituel d’attaquer le dernier garde sans prévenir, ce qui étonna le reste de ses amis qui n’avaient pas l’habitude le voir réagir ainsi. Laucian était plutôt habitué à ce genre d’attitude pensa Galanodel.

Pour Amroth il fallait pourtant rencontrer l’espion Stark et il était dommage de rater l’occasion.

Pendant que Kerith, Laucian et Galanodel frappait le malheureux gardien, ce dernier appela à la garde et du haut des murs de la cité, des flèches s’abattirent sur nos héros.

Le garde succomba rapidement et l’équipe décida de battre en retraite afin d’éviter le carnage.

Mais ils n’étaient plus que trois à fuir…

Amroth après s’être rendu invisible, utilisait ses pouvoirs pour voler et passer par delà les murs de la cité, pendant que ses compagnons fuyaient les divisions de gardes qui affluaient désormais aux portes de la cité.

Peut être que sans le savoir Kerith venait de faire une diversion bénéfique dans la réussite de la quête…mais attention la pluie qui fait rage, elle peut être une ennemie capricieuse ...

Posté par god007 à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 17eme partie : une nouvelle mission pour les aventuriers

Nouveau commentaire