30 mars 2008

16 eme partie : depart pour un brave

Kerith et Kaldor étaient désormais les deux seuls sous l’eau et attendaient sagement que le Fléau de Danfoss s’éloigne. Ce qu’il fit au bout d’une dizaine de minutes non sans être passablement déçu de n’avoir pu croquer ces petits êtres…

Sortis enfin de l’eau, comme par magie, Galanodel et Laucian apparurent aussitôt, une bonne nouvelle assurément car il devenait de plus en plus difficile de survivre dans cette contrée.

Après avoir discuté de la situation en cours, notre troupe se décida d’aller rendre compte au roi Darvul, car ils avaient depuis le départ du château du roi trouvé des indices à lui rapporter. Et puis aussi loin qu’ils pouvaient s’en souvenir chaque indice apporté était susceptible d’être généreusement récompensé …

Ils décidèrent donc de suivre le cours d’eau afin de rejoindre au plus vite le royaume et surtout s’éviter de bien mauvaises rencontres au détour d’un marais nauséabond ou d’une forêt maléfique.

Après 3 heures de marche ils se retrouvèrent à l’orée d’un bois qui pourtant ne figurait pas sur les cartes du départ, étrange… Mais après tout ils suivaient la rivière, il n’y avait pas de danger apparent.

Lors de la traversée de ce petit bois des petits cris se firent entendre et une petite créature apparue soudain à

10 mètres

de là. Kaldor n’écoutant que son courage légendaire sorti immédiatement … une miche de pain afin de nourrir l’animal. Il apprécia d’ailleurs ce met aussi indélicat que rassis et une deuxième créature montra le beau de son museau.

Kerith ne semblait pas très à l’aise devant cette bête , il engaga une conversation avec la créature afin de déterminé ces intentions sans résultat et il proposa de suivre la route, ce que nos héros firent immédiatement. Soudain une cinquantaine de ces créatures sortirent des sous bois et observaient de manière plutôt pacifique la procession de ces valeureux guerriers.

Galanodel pour remercier à sa façon un lézard voltaïque avança sa main afin de caresser l’animal. Bien mal lui en pris, il reçu alors une décharge électrique qui le laissait aussi pantois qu’abasourdi.

L’alarme était désormais sonnée et touts les lézard foncèrent vers nos héros qui s’apprêtaient à en découdre. Kaldor pour une fois frappa le premier et grâce à son boomerang immobilisa 3 créatures.

Mais l’atmosphère changea brusquement, l’air se chargea d’électricité, comme si toutes les créatures unissaient leur force pour déverser une vague, une onde d’énergie contre nos héros.

Le coup fut rude et puissant, toute la troupe venait de perdre la moitié de ses forces et devant le nombre impressionnant d’assaillants il fallait fuir par la rivière toute prochain surtout qu’ils pouvaient encore utiliser le sort lancé par Kerith afin de respirer sous l’eau.

Seul problème ces créatures sont aussi d’excellents nageurs car elles ont comme mets favori, le poisson.

Laucian réussit à ralentir leur progression grâce à une toile d’araignée mais encore une trentaine d’entre elles venaient en galopant.

La deuxième vague d’énergie pure surnaturelle arriva, elle fut fatale pour Galanodel qui sombra autant dans l’eau que dans un coma profond. Kerith n’écoutant que son courage tira le brave guerrier de ce guêpier en le soignant et en le tirant vers l’autre berge.

Pendant ce temps Kaldor avec son boomerang immobilisait quelques créatures et Laucian lança de nouveau une toile. Seules quelques lézard attaquaient maintenant tandis que les autres se nourrissaient des poissons qui avaient été électrocutés par l’onde électrique.

Finalement la plupart firent demi tour mais c’était sans compter sans la fougue, voir l’inconscience de nos héros qui attaquèrent à tout va afin de réduire en poussière les quelques assaillants coincés dans les toiles.

Ce qui fut fait assez rapidement car prise individuellement les créatures étaient plutôt inoffensives.

Après un repos bien mérité et surtout quelques sorts de soin prodigués par Kerith, la troupe décida de poursuivre leur route, mais … de l’autre côté de la rive on ne sait jamais s’il prenait l’envie à ces bestioles de revenir dans le coin.

Ils arrivèrent à la nuit tombante près d’un pont qui pouvait leur permettre de rejoindre les terres du seigneur Darvul mais hélais ce passage n’était pas possible la nuit. Les 5 gardes présents leur indiquèrent le village le plus proche afin qu’ils puissent se reposer à l’auberge car ils n’autorisaient pas le camping sauvage près des cabanes de garde.

Sachant qu’il fallait reprendre des forces la discussion fut brève et ils allèrent vers l’auberge indiquée. Le maître des lieux fort accueillant, leur réserva la meilleure chambre ou du moins la seule existante, ainsi qu’un bon repas requinquant à base de poulardes. Seul hic au goût de Laucian il n’y avait pas de distraction de la part de jeunes demoiselles… il essaya pourtant de louer les services de la femme et de la fille du tavernier mais en vain.

Après une nuit sans soucis ni heurts, nos héros avalèrent un petit déjeuner frugal, mais sans poularde au grand damne de Laucian, et s’apprêtaient à partir. L’aubergiste étalait ses états d’âme et se plaignait du soudain manque de visiteurs, pire des disparitions mystérieuses avaient lieu de plus en plus dans la région.

D’ailleurs son commis envoyé chercher des champignons à quelques dizaines de mètres de l’auberge, n’est jamais réapparu…

Certainement les lézards voltaïques pensèrent ils, mais ils n’avaient ni le cœur ni l’envie d’aller vérifier cette hypothèse, surtout qu’au goût de Laucian l’aubergiste n’avait fait aucun effort pour prêter sa fille…

Ils s’engagèrent vers le chemin menant au pont quand une mélopée mélodieuse et envoûtante se fit entendre, tellement envoûtante même que Galanodel et Laucian étaient inexorablement attirés vers elle. Kerith et Kaldor eux résistèrent et décidèrent malgré tout de faire sembler d’être envoûtés. Ils aperçurent au loin une créature, une Harpie donc le chant était aussi redoutable que les griffes.

Mais ils savaient qu’ils la surprendraient car elle ne pouvait se douter qu’ils faisaient semblant d’être attiré. A

15 mètres

de la créature il était temps d’agir, mais soudain 2 autres harpies surgissent de leur tanière et entonnèrent elles aussi le chant mélodieux. Tout le monde était maintenant sous le charme et attiré vers les bêtes.

A l’arrêt du chant les héros se réveillèrent mais grâce aussi à des coups bien sentis. Kaldor était le plus mal en point car il ne pouvait esquiver le moindre coup.

Pour éviter tout autre chant, Kerith lança une zone de silence sur une pièce d’argent afin d’éviter de tomber à nouveau sous le charme.

Laucian et Galanodel faisaient un excellent travail d’équipe et leur harpie souffrait des coups portés. Kerith lui lança sa pièce d’argent afin de rendre sa zone de silence plus efficace tout en frappant son assaillante. Pourtant le premier décès venait du côté de Kaldor, qui réussit enfin à toucher son adversaire grâce à son boomerang immobilisant. Il en fit le tour et égorgea sans ménagement la créature qui tomba agonisante sous les yeux ébahis du reste de la troupe.

Lorsque nos héros prirent la mesure des harpies celles ci décidèrent de fuir pour éviter une mort aussi douce que rapide. Mais Kaldor réussit de nouveau un coup de maître et l’une d’entre elles s’écroula immobilisée.

Kerith lui lança un sort de vol afin de poursuivre l’autre créature et se dépêcha de retirer son armure pour aller plus vite. Il en profita pour faire signe à Galanodel pour que celui ci lui ramène la pièce qui servait à marquer la zone de silence. Apparemment ils ne se comprirent pas et Galanodel arrivait devant Kerith, médusé, qui finalement lui ordonna de déguerpir vite afin qu’il ramasse la pièce. 

La harpie immobilisée fut tuée par Laucian et Kaldor.

Pendant qu’ils ramassaient le butin sur les 2 cadavres encore chauds, Kerith lui, grâce à des sorts dont il a le secret, repéra la dernière monstruosité dans une caverne toute proche afin de lui faire la peau.

Il approcha à pas feutrés et trouva la harpie près d’un bureau en train de siroter allégrement quelques potions qui semblait il lui redonnaient de la force.

Il s’en approcha mais comme elle le vit arriver il fit demi tour et celle ci s’enfuie car le moment n'était pas a l'affrontement d'une harpie toute fraiche contre un le prêtre sans armure, Il était temps d’aller chercher les 3 autres héros afin de visiter cette petite cavité et surtout attendre gentiment le retour de cette créature afin de lui faire la peau.

Kerith ne trouva pas cette solution très sérieuse et surtout se sentait nu sans aucun sort à disposition pour attaquer ou défendre mais après tout il fallait se rallier à la majorité.

Kaldor crocheta aisément le tiroir du bureau et y trouva une coordonnée manquante de l’échiquier, il en manquait encore 2 pour avoir accès à une nouvelle porte…

Rien d’autre ne trônait dans la pièce, il fallait maintenant attendre le retour de la bête en faisant le moins de bruit possible afin de la surprendre.

1 heure passa et des grognements se firent entendre, mais il s’agissait plutôt d’un dialogue et pas d’un rugissement unique.

4 Trolls  rentrèrent dans la caverne non sans demander ce que notre troupe faisait dans leur domicile.

Malgré une réponse rapide et franche concernant la chasse aux harpies, les 4 féroces créatures foncèrent tout droit sur nos héros.

Seul Laucian qui avait un peu récupéré sa magie lança une toile d’araignée qui a eu pour effet … de ne pas avoir d’effet tant la force de ces trolls était surhumaine, normal pour un troll J

Kerith sentit le vent de la victoire tourner et devant tant de force pour les ennemis et si peu de vie pour ses amis, proposa tout simplement de battre en retraite, car malgré le fait que Kaldor réussissait à immobiliser 2 trolls à la fois, les ennemis faisaient plus de dégâts qu’ils en recevaient (et en plus il récupéper vite des coups portés).

Galanodel fut le 1er à tenter sa chance en forçant le passage, bien mal lui en a pris car il prit 2 coups surpuissants qui le laissa pour mort. Kerith lui força le passage, tira à lui Galanodel vers la sortie de la grotte.

Laucian lui aussi arriva sans trop d’encombres à passer l’obstacle des trolls et aida Kerith à tirer le pauvre guerrier qui désormais était entre la vie et la mort, heureusement pour lui que le prêtre stoppa son hémorragie, il pouvait être sauver plus tard.

Ne restait plus que Kaldor qui vit 4 paires d’yeux le fixer soudain. Que faire ? combattre ? il n’avait aucune chance. Fuir est la meilleure chose à faire.

Il s’essaya et passa par miracle entre 2 trolls non sans avoir essuyer quelques dégâts, il était blessé mais sauf.

Laucian laissant Galanodel porté par Kerith envoya de nouveau une toile d’araignée pour couvrir la fuite de Kaldor.

Hélas une fois encore celle ci n’était pas parvenue à ralentir assez les trolls et l’un d’entre eux se tenait soudain juste derrière Kaldor.

Le roublard n’eu pas le temps de souffrir tant le coup fut rapide et puissant, il tomba dans le coma.

Heureusement Laucian n’écoutant que son courage (ou sa cupidité pour les objets magiques, personne ne le saura), pris Kaldor sur ses épaules et fuyait vers la sortie.

Mais les trolls les rattrapaient juste avant la sortie, l’un d’entre eux frappa Laucian qui vacilla tandis qu’un autre balança sa massue vers l’archer.

Malheureusement le coup n’a pas atteint sas cible ou du moins pas celle escomptée sans doute au départ. La massue se fracassa sur le corps de Kaldor ce qui eu pour conséquence de l’envoyer directement près de sa divinité. Il a au moins eu le mérite d’éviter la mort de Laucian.

Les 3 survivants sortirent à vive allure, Kerith et Laucian portant Galanodel, tandis que les trolls s’acharnaient sur le corps désormais disloqué du brave roublard en oubliant d’achever les survivants.

Reprenant des forces à l’auberge, ils se promirent de retourner dans la caverne afin de retrouver ce qui pouvait rester de Kaldor et de venger ce brave et valeureux roublard.

En attendant ils ne pouvaient que joindre leurs prières pour accompagner l’âme de leur ami vers une paix éternelle …

propos recueilli par un ami de Kaldor et retranscrit dans l'ouvrage " Ces heros que nous n'oublierons pas" .

Posté par god007 à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 16 eme partie : depart pour un brave

Nouveau commentaire