10 février 2008

15eme partie : rencontre d'un autre type

Les ennemis étant désormais à terre, il ne restait plus qu’à nos héros de se reposer et de fouiller les cadavres encore chauds.

Seuls Kerith, Argonaim et Kaldor étaient présents les autres avaient été rappelés auprès de leur divinité.

Argonaim en profita pour trouva de quoi se défendre car depuis sa dernière apparition, il n’avait pas pu s’équiper assez puissamment pour pouvoir apporter son aide au groupe et pour un guerrier c’était au demeurant très frustrant.

Il trouva un bouclier ce qui lui donna plus de confiance en lui-même afin de pouvoir engager des combats avec plus de sérénité.

Mais un doute subsistait, que pouvaient-ils faire à 3 sachant que les lieux étaient plutôt dangereux à souhait.

Kerith en profita pour jeter un sort de divination afin de savoir si l’exploration des lieux non visités était une bonne idée.

La réponse fut inexorable : « L’exploration future sera plus destructrice que bénéfique ».

Il n’en fallait pas plus pour éviter de retourner dans la gueule du loup surtout qu’avec un roublard faiblard et un guerrier inexpérimenté, notre grand prêtre ne pouvait pas assurer à lui seul la destiné de nos héros.

La discussion s’engagea sur la direction à suivre, que faire finalement ?

Allez se jeter dans les bras morbides du seigneur noir ? Retourner voir le roi Darvul ? Rester sur place et attendre ?

Non, rien de tout ça.

Kerith qui était le plus ancien de la troupe restante se remémora des missions qui restaient en suspend dans la ville de Danfoss, et comme nos héros ne se voyaient pas attaquer de front la menace qui pesait sur leurs frêles épaules.

Ils décidèrent donc de ressortir de l’échiquier et de contourner la montagne afin d’aller vers Danfoss. Ils s’avancèrent avec prudence Kaldor ouvrait la voie au cas où ils auraient la malchance de croiser un ennemi.

Ils partirent dès l’aube afin d’avancer le plus possible et de se retrouver près de la rivière, ce qu’ils parvinrent à faire sans rencontrer la moindre créature digne de ce nom. Il fallait désormais camper et monter la garde afin de passer une nuit des plus douces.

Argonaim décida de prendre le premier tour de garde, 3 heures par héros suffisaient amplement à régénérer les corps meurtris par de multiples joutes.

Tout se déroula bien pendant 2 heures mais malheureusement il s’endormit au début de sa troisième heure. Il tomba pourtant sur Kerith mais celui-ci ne se réveilla point.

Au bout de la cinquième heure, Kerith se réveilla de lui-même, en effet, le poids d’Argonaim, qui ronflait comme une troupe de gnolls enragés, pesait largement sur la vessie du prêtre. L’envie subite le fit se relever et il alla retirer cette pression pesant de son être.

Comme il devait prendre la relève il s’installa afin de poursuivre la garde, mais à peine avait il posé sa robe sur l’herbe humide qu’il vit à

20 mètres

de lui 8 loups qui s’approchaient à pas feutrés.

Il sonna l’alarme, Argonaim et Kaldor se levèrent immédiatement près à en découdre avec ces bestioles.

Pour se protéger encore plus, Kerith lança un sort qui leur permettait de marcher sur la rivière toute proche sans couler, ils savaient que les loups détestaient l’eau.

Ils attendaient tranquillement quand une volée de flèches s’abattis sur eux. Ça provenait de l’autre côté de la rivière, Kerith voyait 10 orques près à en découdre.

Nos héros étaient pris entre 2 feux, Kaldor tenta de négocier avec les orques, bien sur sans réussite mais ça eu au moins le mérite de ralentir les attaques de la moitié des orques.

Ils choisissaient finalement de s’attaquer aux orques, et ils y parvenaient assez rapidement non sans avoir été un peu touché par des flèches perfidement lancées.

Les loups eux après avoir tenté de traverser à la nage, firent demi-tour afin d’éviter de se faire massacrer.

Les orques décimés, le campement pouvait reprendre. Kerith repris son tour de garde mais il s’endormit immédiatement, certainement la fatigue du combat, heureusement il tomba sur Kaldor qui se réveilla immédiatement. Le reste de la nuit se passa sans encombre et nos héros se préparèrent à poursuivre leur marche en avant vers Danfoss.

Ils suivirent leur chemin tranquillement lorsque Kerith remarqua au loin un petit point dans le ciel.

Sans doute une mouette songea t’il. Nos héros continuèrent dans la même direction sans se douter du danger imminent, de la terrible rencontre qui se profilait à l’horizon.

Quand Kerith réalisa ce qui venait vers eux, il était déjà trop tard pour fuir…

Le Fléau de Danfoss fonçait inexorablement sur eux et fondait sur les proies qu’il avait entrepris de dévorer. Kerith lança alors des aigles célestes afin de ralentir la progression du monstre et de pouvoir protéger grâce à ses sorts ses amis au maximum.

Kaldor lui en profitait, pour une fois de ne pas fuir, de tenter d’immobiliser grâce à son boomerang la terrible créature. Mais hélas il ne parvint pas à faire mouche, la chance n’était pas de son côté.

Après avoir fait qu’une bouchée des aigles grâce à ses 2 pattes et sa queue puissante, le Fléau fonça sur nos amis qui voyaient défiler devant leurs yeux leur vie si méritante et pleine d’exploit que l’on contera encore dans 1000 ans.

C’était sans compter sur les ressources qui font que le prêtre est un véritable pilier pour l’équipe. Il avait un atout dans la manche de sa robe …

Une baguette merveilleuse d’où sortait des éclairs qui touchaient de plein fouet la créature aussi médusée que revancharde. 2 salves atteignirent le flan de la bête qui hurla son désarroi et sa colère, mais la baguette fut soudain vide de sort dans les mains du prêtre.

Elle était touchée mais malgré tout elle continuait d’avancer. Kerith lança 4 marteaux spirituels pendant que Kaldor tentait en vain d’immobiliser la bête, mais il était écris que ce jour resterait funeste pour le roublard.

Argonaim attendait son heure, il voulait en découdre avec le monstre mais comme celui-ci était à

3 mètres

du sol il lui était impossible de l’atteindre.

Kaldor et Argonaim se sentaient vraiment inutiles et ils ne pouvaient qu’encourager les efforts de Kerith pour exterminer ce monstre hideux.

Le combat était âpre et soudain le Fléau sentit ses forces l’abandonner, il amorça un demi-tour et s’enfuit au loin. Mais Kerith ne voulait pas l’entendre de cette oreille, et il utilisa ses compétences pour voler et attaquer la bête.

De la folie pure ? De la bravoure ? Qu’importe finalement, il fallait l’abattre. Mais hélas nos héros ne se doutaient pas que cette féroce créature se régénérait au fur et à mesure que le combat se déroulait.

Lorsqu’elle fut à la plénitude sa forme elle se retourna afin d’attaquer Kerith, heureusement que celui-ci volait plus rapidement que le Fléau ce qui lui permit de rejoindre Kaldor et Argonaim médusés de ne pas voir le monstre abattu.

Kerith a juste eu le temps de lancer une respiration aquatique sur le groupe et ils allèrent se réfugier au fond la rivière toute proche. Le Fléau passa tout près mais sans vraiment s’éloigner… Peut être que ce séjour au fond de l’eau sera bénéfique pour nos héros …

Mais leur histoire avec le fléau n’est pas tout a fait fini et la créature est revancharde.

Posté par god007 à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 15eme partie : rencontre d'un autre type

Nouveau commentaire